Interview de Sylvain Quirion, sculpteur professionnel

Projet en cours, bientôt sur Kickstarter

J’ai eu le plaisir d’échanger quelques questions avec Sylvain Quirion, sculpteur professionnel de figurines. Sylvain a notamment travaillé sur Dungeon Saga (les trolls que j’ai tant pris de plaisir à peindre sont de lui) ainsi que sur de nombreux autres jeux (Dreadball, Kingdom Death, Eden, …).

Aujourd’hui Sylvain a lancé sa propre gamme de figurines : Aenor Miniatures, et va bientôt lancer un Kickstarter pour toucher plus de monde. Présentation.

Dice Roller : Bonjour Sylvain, et merci d’avoir accepté de répondre à mes questions pour ColorfulMinis, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Sylvain Quirion : J’ai 39 ans et je travaille dans l’industrie des jeux depuis le début des années 2000. J’ai commencé à jouer au lycée (JDR, Warhammer puis des tas d’autres jeux), je continue encore mais j’ai arrêté la plupart en cours de route, ces jours ci je joue juste à quelques jeux de société (avec figurines de préférence, quand même!) de temps en temps.

J’ai commencé à peindre à la même époque, même si j’ai très peu peint ces dernières années. Mais je reprend là, histoire de mettre un peu de couleurs sur mes dernières créations. Pour les plus anciennes j’ai quelques photos, notamment celles que j’avais présenté au Golden Demon quand je peignais encore sérieusement.

Truk Ork – Sylvain Quirion – 2nde place au Golden Demon de 1999

Mes tout premiers trucs en pâte à modeler doivent avoir près de 20 ans, mais disons que je sculpte depuis le début des années 2000. Comme la plupart des sculpteurs de figurines, je n’ai pas suivi de formation particulière, je suis autodidacte.

Comment en es-tu arrivé à travailler dans ce domaine ?

J’avais discuté avec le responsable de Fenryll sur un salon quand j’ai commencé à sculpter, il m’a donné quelques tuyaux sur les matériaux à utiliser, et quand j’y suis retourné avec des figurines un peu plus abouties il les a éditées.

Par la suite je suis entré en contact avec d’autres entreprises, comme Fanatic Games grâce au Games Day et bien d’autres grâce à internet, c’était l’époque où ça se popularisait. De fil en aiguille j’ai aussi été amené à travailler un peu hors du 28mm fantastique habituel, figurines de BD ou comics, de films, figurines de jeux de société, jouets…

Le métier de sculpteur

Pour qui travailles-tu en ce moment, et sous quel statut ?

Je travaille pour plusieurs sociétés en Freelance, étant enregistré comme artiste auteur à la Maison des Artistes. A l’époque où j’ai fait le Troll Zombie de Dungeon Saga, j’étais salarié à Mantic Games, dans leur studio mais je suis revenu à mon point de départ.

J’ai récemment commencé à éditer ma propre gamme sous le nom Aenor Miniatures en micro entreprise.

Projet en cours Aenor Miniatures, bientôt sur Kickstarter

Je vois que le site d’Aenor Miniatures est une boutique en ligne qui permet de commander les figurines résine de ta création, pour différents univers (Fantasy, SF, Horreur). As-tu également des projets de collaboration avec des éditeurs de jeu, ou souhaites-tu te concentrer sur ta gamme ?

Rien de concret pour l’instant, mais j’ai discuté avec certains petits éditeurs de l’éventualité d’utiliser mes figurines dans leurs jeux. Toutefois ce ne sont pas des figurines prévues pour tout de suite et rien n’est fait non plus question jeu.

Peux-tu nous mentionner quelques jeux auxquels tu as collaboré ?

Oh, il y en a beaucoup et je ne les ai pas tous en tête (il y en a même dont je ne connais pas le nom, en particulier côté jeux de société), mais Mordheim, Wreck Age, Kingdom Death, Deadzone, Dreadball, Dungeon Saga, récemment Eden pour leur KS Burn Out, à une époque j’ai fait pas mal de figurines non officielles pour un jeu de football fantastique bien connu… et un tas de figurines à utiliser dans les jeux que vous voulez!

Quel est le projet sur lequel tu travailles en ce moment ?

Je n’aime pas trop parler de mes commandes avant que ça soit officiel, mais je travaille également sur quelques figurines de plus pour Aenor, dont une petite série que je compte mettre sur Kickstarter ce moi-ci.

En fait j’ai même deux projets, un petit pour tester le terrain, voir comment une campagne de ce genre se passe, mais pour la suite j’ai une petite gamme de goblins qui prends pas mal d’ampleur et qui va passer aussi par la case KS.

Projet en cours, bientôt sur Kickstarter

La plupart des lecteurs de Colorfulminis sont des peintres de figurines, peux-tu nous donner quelques conseils pour débuter en conversion. Par exemple, quels seraient les 3 ou 4 outils indispensables à se procurer si on souhaite commencer à modifier les figurines que l’on peint ? (ajouter des cheveux, changer une arme, une tête, etc).

Je leur conseille une pâte époxy type green stuff (duro) ou procreate (peut-être plus adaptée mais moins répandue).

Il faudra peut-être aussi une pâte dure comme le miliput ou le magic sculp pour les éléments à bords durs comme les armes, armures, pièces mécaniques. Il faut parfois une armature en fil de fer pour certains éléments. Il ne faut pas hésiter à faire une base grossière qu’on laisse sécher et qui servira à supporter la couche finale où on travaillera les finitions et les détails.

Voici une photo des outils que j’utilise le plus et qui peuvent servir de guide (dont outils de dentiste ou fait maison!)

Le Troll Zombie de Dungeon Saga

Tu as pris contact avec moi suite à la publication d’une photo d’un de mes Troll Zombie en cours de peinture.
C’était assez amusant pour moi de me faire contacter par le sculpteur de la figurine que je peignais, et j’imagine que ça doit être amusant pour toi aussi de voir tes figurines peintes ainsi.

Troll Zombie – Dungeon Saga (sculpture Sylvain Quirion)

Oui, ça fait toujours plaisir de voir nos réalisations mise en couleur.
En fait j’avais déjà vu passer quelques une de mes pièces pour Dungeon Saga que tu avais peintes, mais j’ai réagi sur le troll parce que c’est un sujet que j’aime doublement (j’aime les trolls et autres peaux-vertes et j’aime également les morts vivants), et ça m’a donné envie d’en refaire un!

J’aimerai du coup qu’on se penche sur cette figurine pour que tu nous explique les grandes lignes de la sculpture.
Je sais que cela remonte un peu (3 ans c’est bien cela ?) – mais peux tu nous expliquer comment tu as abordé la sculpture de cette figurine ?

Oui, à peu près trois ans. Je n’ai que des photos de la figurine finie malheureusement.

Troll Zombie – Dungeon Saga (peinture Dice Roller)

J’avais déjà sculpté le shaman troll zombie (d’après concept) et pour le troll de base on m’a laissé très libre, donc j’ai pu choisir la pose (mais si j’avais su que les gens en auraient 2 ou 3 dans le jeu j’aurais choisi une pose plus neutre, sans rocher), je lui ai donné moins de vêtements pour montrer un peu plus l’anatomie et les chairs putréfiées, qu’on voit bien que c’est un zombie.

Oui, et c’est je trouve ce qui fait son intérêt à peindre, ça permet d’inviter à travailler le contraste, pour bien faire ressortir les chairs à vif. C’est en tout cas ce qui m’a beaucoup plu côté peinture !

J’ai comme d’habitude commencé par un squelette en fil de fer, que j’ai ébauché en procreate (une pâte grise très semblable au green stuff) pour me donner une base de travail. Puis j’ai travaillé les os à nu puis les muscles à vif là où ils étaient visibles, en travaillant par couches et en laissant sécher. Ensuite je suis passé à la couche finale de peau et de chair putréfiée, en travaillant zone par zone (les jambes, puis le torse, les bras, la tête..) et pour finir j’ajoute les vêtements et derniers détails.

Cette façon de faire m’a permis de donner un peu de profondeur et de textures à la figurine, et d’avoir un côté mort vivant bien marqué.
J’espère que c’était sympa à peindre!

L’atelier de Sylvain

De mon côté je me suis beaucoup amusé à le peindre, notamment grâce à toutes ces couches dont tu viens de parler, on a vraiment la sensation de travailler sur plusieurs niveaux : les os, la chair à vif, la peau et les vêtements. Tout le jeu est de réussir à donner à tout ça le relief attendu et c’est très intéressant à peindre.
J’espère de mon côté avoir réussi à rendre honneur à ta sculpture autant que possible !

Ça m’a l’air pas mal ! Manque peut-être de grosses traces de sang sur le troll lui même! ^^

Promis, je vais lui ajouter un peu de sang !
Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à cet entretien ! As-tu un dernier mot à échanger avec les lecteurs de colorfulminis ?

J’espère les voir peindre certaines de mes figurines à l’avenir, c’est toujours agréable!

Je suis certain qu’à la lecture de cette interview certains viendront regarder ta gamme sur Aenor Miniatures, et peut-être que certaines de tes créations trouveront ici de nouveaux peintres !

Merci Sylvain pour cette interview, et bonne chance pour le Kickstarter !

Merci à Toi!

Vous pouvez retrouver Sylvain sur Twitter sous le pseudo @AenorMiniatures ainsi que sur Facebook sur la page AenorMiniatures

(Vu 147 fois, dont 1 aujourd'hui)
À propos de DiceRoller 219 Articles
Passionné de jeux de figurines depuis... trop longtemps ! Initié par HeroQuest, Space Crusade et les livres dont vous êtes le héros, je suis dans mon élément avec des pinceaux dans les mains, ou des dés ! Fondateur du blog ColorfulMinis et hôte de la chaîne YouTube DiceRoller TV. Le jeu qui me défini : Space Hulk.

Un commentaire sur Interview de Sylvain Quirion, sculpteur professionnel

Laisser un commentaire