Warhammer Underworlds – Shadespire : découverte et avis à chaud

Pour ce quatrième article du calendrier de l’avent 2017, Zag va nous parler du dernier jeu de Games Workshop :

Warhammer™

Underworlds™

Shadespire™

Qu’on nommera désormais simplement « Shadespire », parce que sinon c’est un peu long.


On ouvre la boite

On ouvre donc la jolie boite (rigide et toute vernie), qui contient du classique de chez classique pour tout amateur de jeux de société :

  • des plateaux de terrains
  • des cartes
  • des dés
  • des planches de punchs
  • un livret de règles
  • et surtout : des grappes de figurines (normal pour un jeu GW)
Une boite bien remplie ! Ici les figurines sont peintes et assemblées, mais elle ne sont pas livrées comme ça hein !

Les figurines ont été conçues pour être assemblées sans colle et le résultat final est plutôt très satisfaisant, avec de très jolis socles décorés et tous différents pour chaque figurines.

Après, si vous aviez du mal avec les Stormcast™ ou les Bloodreavers™ de Warhammer™ : Age of Sigmar™, ces figurines vous laisseront de marbre.

Donc à ce moment là, vous êtes prêt à jouer ! (Ou alors vous pouvez encore sleever vos cartes et peindre vos figurines parce que sérieux, on ne peut pas jouer dans de bonnes conditions sans ça !).

On joue au jeu

La plus grosse surprise pour moi : les règles sont rédigées de façon quasi-parfaite. On lit le livret rapidement, on le referme, et on se dit : « OK j’ai tout compris, on y va !« .

Pour résumer, c’est un jeu de confrontation découpé en 3 rounds avec victoire à la clé pour celui qui aura accumulé le plus de points de gloire.

On met d’abord en place le champ de batailles sur lequel on va placer semi aléatoirement des objectifs numérotés et on termine par le placement de ses troupes.

Prêt pour la baston !

Pendant un round, chaque joueur pourra faire une action avec une de ses figurines au prix d’une activation (matérialisée par des tokens) puis passer la main à son adversaire et ainsi de suite, jusqu’à ce que les 4 activations par joueur soient effectuées.

Les actions sont assez classiques : attaque, mouvement, charge, garde, pioche de cartes etc… A la fin des 3 rounds, on compte les points de gloire pour déterminer le vainqueur.
Du (très) classique jusque là, mais heureusement les decks de cartes viennent pimenter un peu tout ça.

Les cartes, un élément essentiel du jeu

Chaque joueur vient avec les cartes de ses Personnages, et deux decks : Pouvoir et Objectif.

Un exemple de carte Personnage (source: Warhammer Community).

Les cartes Personnage renseignent les statistiques de la figurine associée. Au verso, le même personnage mais en mode « exalté » qui se déclenche selon certaines conditions et qui lui donne des boosts de stats et parfois de nouvelles attaques.

Chaque joueur possède aussi deux pioches :

  • une pioche de cartes Pouvoir
  • et une pioche de cartes Objectifs

Cartes Objectif

Des cartes objectif

Pour faire simple, les cartes objectif permettent de valider des conditions (plus ou moins subtiles) qui rapportent des points de gloire (tenir l’objectif X, blesser X figurines pendant le round, etc…).

Cartes Pouvoir

Tandis que les cartes pouvoir serviront soit à effectuer des actions bonus et autres coups d’enfoirés (les cartes subterfuges) ou alors à améliorer vos guerriers en dépensant des points de gloires (les cartes amélioration).

Les points de gloire dépensés ainsi seront quand même comptabilisés pour la victoire en fin de jeu (ils seront simplement retournés sur la face « utilisée » du jeton).

Des cartes Pouvoir.

Après chaque activation suit une phase de pouvoir : Chaque joueur aura alors l’opportunité de jouer ses cartes Subterfuge ou Amélioration (jusqu’à ce que les deux joueurs passent consécutivement). Autant vous dire que les retournements de situation, les contre-attaques meurtrières et les coups bas vont pleuvoir.

On rajoute à ça quelques subtilités autant au niveau du placement que des actions (recul après une attaque, limitation des mouvement, personnage en soutien, position de garde, etc…) et on obtient un jeu jouissif dans ses différentes possibilités stratégiques.

On fait le bilan

Très très bonne surprise venant de GW : Les règles sont limpides, le plaisir est immédiat et les parties s’enchaînent rapidement. Facile, rapide, brutal et stratégique.

Les futures sorties de « boosters » (contenant une bande et ses cartes spécifiques, mais aussi des cartes pouvoir/objectif neutres pour toutes les bandes) promettent de pas mal renouveler la partie deck building ainsi que le plaisir de jeu et les stratégies.

Pour plus ou moins 50 euros vous avez la boite de base et donc tout ce qu’il faut pour vous lancez directement, ça fait un bon petit cadeau à caller sous le sapin. ;)

Les figurines de la boîte de base (avec quelques conversions).

 

(Vu 54 fois, dont 43 aujourd'hui)

2 commentaires sur Warhammer Underworlds – Shadespire : découverte et avis à chaud

Laisser un commentaire

Merci pour votre compréhension !

Merci d'avoir réactivé l'affichage des publicités. Cela permet notamment de financer l'hébergement du site.

Si vous désirez obtenir un compte abonné et n'avoir aucune publicité, il vous suffit de devenir Tipeur pour 1 euro par mois seulement.

Bonne lecture !

Bloquer les publicités n'est pas fairplay

J'anime la chaîne Dice Roller TV et ce blog depuis plusieurs années sur mon temps libre.

Il faut payer le serveur qui l'héberge, le matériel pour filmer les vidéos et surtout, il faut ménager du temps pendant la semaine pour travailler, afin de créer un contenu intéressant.

En bloquant les publicités vous freinez cette mécanique et ne m'aidez pas à continuer.

Vous pouvez désactiver les publicités pour 1 euro par mois

La meilleure manière de contribuer au développement de ce contenu, c'est de rejoindre mes tipeurs, et pour 1 euro par mois, vous serez abonnés et n'aurez aucune publicité sur l'entièreté du site.

Ou désactiver votre bloqueur de publicités

Sinon, pour continuer à lire les articles de ce site, il vous suffit de désactiver votre bloqueur de publicité, ou d'ajouter colorfulminis.com dans votre liste blanche.