Mission Zombicide ou comment peindre 71 figurines en 35 jours

Les 71 figurines du jeu, au complet.

Pour ce vingt-troisième article du calendrier de l’avent 2017, Dice nous fait un récap de sa mission Zombicide… Ou comment peindre 71 figurines en 35 jours.

En novembre dernier je me suis lancé dans la mission un peu folle de peindre un Zombicide Saison 1 entièrement pour l’offrir à mon frère à Noël.

C’était une sacrée expérience, et je vous propose de la retracer rapidement ici, car des étapes clefs ont été filmées ou photographiées.

Allez, on rejoue le film.

Un résumé en images

Comme ce billet est au final assez long, je vous ai mis une galerie avec quelques photos prises au fil du temps. Ça résume en images une bonne partie du travail.

Comment tout a commencé

Toujours là ? Ok, alors maintenant on reprend l’histoire depuis le début ! Tout commence sur Facebook, lorsque je parle de la vente de mon Zombicide peint.

Un commentaire Facebook lourd d’implications !

C’est Saihtam, membre et contributeur de Colorfulminis qui remportera l’enchère sur eBay, et mon frère me prend alors par les sentiments : lui aussi il veut un Zombicide peint !

Ni une ni deux, parce que je suis un peu taré sur les bords, que j’aime les défis, et que je me dit que ça sera une super occasion de générer du contenu amusant et régulier, je me lance.

Le plan d’attaque

Le planning est serré mais réaliste : j’ai en gros 5 semaines à la reception de la boîte : je peux commencer à peindre le lundi 20 novembre, et je me fixe comme objectif d’avoir tout terminé le 23 décembre. Contrainte : je ne suis pas un pro, et du coup, je ne peint pas à temps plein, il me faudra donc m’organiser pour avancer le projet en parallèle d’une vie pro « normale »…

Je commence par me faire un planning de peinture, outil indispensable pour ne pas se démoraliser face aux 71 figurines qui nous narguent de leur plastique coloré.

J’organise mon planning en semaines, de la façon suivante :

  1. du 20 au 26 novembre – peinture de 16 walkers
  2. du 27 au 3 décembre –  peinture de 20 walkers
  3. du 4 au 10 décembre – peinture des 4 derniers walkers et des 8 fatties
  4. du 11 au 17 décembre – peinture des 16 runners
  5. du 18 au 23 décembre – peinture des 6 survivants et de l’abomination

La stratégie est simple sur le papier : sous-couche de Necrotic Flesh et de Skeleton Bone, 50/50. Cela sera mes 2 couleurs de peau et m’évitera de peindre au pinceau une bonne partie du volume total.

Ensuite tout est histoire de compromis : ne pas varier trop les couleurs, ne pas faire les détails, ne pas travailler les socles. Ensuite, tout va se jouer sur la régularité.

Peinture des walkers

Je commence par le plus … compliqué moralement : les 40 walkers ! C’est une stratégie payante de toujours commencer par le moins drôle de la boîte, pour se garder les figurines qui nous plaisent le plus pour la fin, comme récompense.

Le moral y gagne beaucoup, car chaque « petite » figurine de peinte, diminue chaque fois un peu la pression qui pèse sur « ce qu’il reste à peindre ».

Je part sur une technique simple : schéma de couleur limité, lavis complet de Zombie Shader, et pas d’éclaircissement ni de détails. Il va falloir produire à la chaîne ! Pour gagner du temps, je les peints par lots de 4 figurines à la fois.

Mission réussie pour le moment, le rythme est bon et nous sommes dans les temps !

Peinture des Fatties

Cette troisième semaine, il me reste 4 walkers (36 ont déjà été peints lors des 2 premières semaines, ce chiffre m’étonne encore !) et les 8 fameux fatties.

Pour les fatties j’opte pour une manière simple de les peindre : la tunique sera d’une couleur unique, j’ai souvent pris ce parti pour ne pas perdre de temps. De même je les peint par groupes de 2 ou 3, pour aller plus vite.

Mission réussie… et mieux que ça ! Je suis en avance : la peinture est terminée avant la fin de la semaine. Je décide donc de capitaliser sur cette avance et je sous-couches les runners pendant le weekend… et je commence leur peinture dans la foulée !

C’est un autre avantage de faire un planning : on a en tête un cadre « qui fonctionne », du coup, on peut ressentir un regain de motivation si on prend de l’avance sur le plan initial. Sans planning je n’aurai jamais eu en tête cette notion de confort, j’aurai toujours eu un doute, jusqu’à la dernière figurine, sur ma capacité à terminer dans les temps.

Peinture des Runners

Les runners ont été mon plus gros défi, du moins c’est comme ça que je l’ai ressenti sur le coup. 16 figurines très similaires à peindre dans une semaine. J’étais au début un peu impressionné, un peu inquiet de perdre ma motivation.

Mais il n’en a rien été ! Car j’ai trouvé un moyen amusant de les peindre, relativement rapide et qui donne un résultat assez bon pour du tabletop.

En un mot : couleurs de base propres (2 couches), lavis de Zombie Shader, puis brossages à sec légers et progressifs (3 niveaux d’éclaircissements), et enfin, glacis pour adoucir le tout.

Peinture des survivants

J’ai commencé les premiers survivants le vendredi de la semaine 4. J’ai donc conservé l’avance de quelques jours acquise précédemment. Ce n’était pas du luxe ! En effet, peindre les survivants, les héros, n’a rien à voir avec la peinture de zombies.

Chaque survivant a été sous-couché en Skeleton Bone.

Ces figurines sont plus détaillées, toutes différentes et nécessitent plus d’attention, car les joueurs vont s’y indentifier.

Il m’a fallu en moyenne 4 ou 5 heures par figurine.

Note : pour chaque survivant, je prend la fiche de jeu officielle et j’essaie de coller au plus près de l’illustration du personnage. L’idée est d’essayer de rendre au maximum l’ambiance graphique 2D sur le plateau. C’est aussi un excellent exercice pour travailler ses couleurs.

Enfin, le bord du socle sera peint de la couleur originelle de la figurine, elle-même couleur de la fiche – afin de faciliter le jeu pendant la partie.

Amy

Amy, la gothique de la bande.

Amy présente quelques défis intéressants :

  • le traitement des bas est assez délicat : il faut rendre un effet de transparence avec la peau, et simuler en free-hand les trous.
  • Amy est maquillée !

Les collants ont été fait en mélangeant la couleur peau initiale (Kislev Flesh, GW) avec un peu de noir. Ce mélange a été appliqué en lavis dilué, puis un peu éclairci sur les reliefs (genoux). Ensuite, la couleur chair initiale a été utilisée pure pour dessiner des cercles représentant les trous. Enfin, les contours de ces trous ont été peints en noir.

Pour le maquillage… tout est question de précision. Les orbites sont d’abord peint avec un mélange de noir et de bleu. Puis un trait blanc y est ajouté au milieu, et enfin, un point noir.

Les lèvres sont peinte avec un mélange de la couleur chair et de Screamer Pink (GW).

Phil

Phil – ou Rick ?

Phil est le shérif de la bande, il est évidemment inspiré directement de Rick de Walking Dead. Figurine assez plaisante à peindre, les couleurs sont assez simples et rendent bien (le marron rend facilement bien grâce au lavis de Strong Tone notamment).

Les efforts les plus minutieux ont ici été portés au visage, notamment :

  • coloration chair-gris-vert sur la machoire pour simuler une barbe naissante
  • peinture de la lèvre inférieure en chair+screamer pink pour faire ressortir la bouche de manière réaliste (ne jamais peindre la lèvre supérieure sur un homme !)
  • traitement des yeux aussi finement que possible… (ici, j’aurai aimé faire mieux, mais il faut savoir s’arrêter à un moment !)

La chemise me plait aussi, notamment pour sa lumière :

  • couche de base de Zandri Dust (pour apporter une base bien couvrante)
  • recouvrement total du Zandri Dust par Ushabti Bone (ça permet d’avoir une belle teinte)
  • lavis de Strong Tone (sur toutes les parties de la figurine à l’exception de la peau)
  • layers de la chemise en Ushabti Bone.

C’est tout ! Et ça rend bien assez facilement.

Josh

Josh est un de mes survivants préférés. Aussi bien dans le jeu (il est insaisissable, et ça, ça vaut tout l’or du monde dans Zombicide) qu’à peindre. J’aime son attitude, sa pose, et les détails de la figurines sont plaisant à peindre.

Les défis sur cette figurines n’étaient pas en reste :

  • réaliser un effet « jean » assez réaliste pour le pantalon
  • Josh a l’avant-bras droit tatoué, si on regarde bien l’illustration officielle.
  • Le sweet est un appel au free hand pour venir y déposer un clin d’oeil. Me concernant, ça sera l’occasion de tenter de représenter le logo de Metallica !
  • la poche avant du sweet est chargée à bloc de stuff, il faut bien rendre l’aspect « lourd » avec les éclaircissements.
Josh, le metalleux – Kill’em all n’est pas loin !

La base du jean est faite avec du Steggadon Stale Green, progressivement éclairci sur les reliefs en lavis successifs.

Le tatouage est peint en free-hand avec un mélange de couleur chair et de vert kaki, assez dilué.

Le logo Metallica est peint en trompe-l’oeil (uniquement le M et le A sont dessinés, le reste sont des traits, en Rhinox Hide. L’idée est de respecter les proportions habituelles du logo essentiellement. Ca fonctionne.

Le sweet a été basé en Ushabti Bone, ombré en Zombie Shader, puis remonté progressivment en Ushabti Bone et engin en Screaming Skull.

Josh a été le survivant le plus populaire sur mes différents partages, apparemment, ça se voit que c’est mon préféré !

Pas peu fier du like de Kujo Painting !

Wanda

Wanda n’est pas la figurine la plus fine du jeu… pour faire un euphémisme…

Son visage notamment est très plat et je trouve qu’il y a un soucis d’échelle : comparée aux autres figurines, on a l’impression qu’elle fait plus de deux mètres de haut…

Wanda

Rien de particulier à dire donc sur cette pièce, probablement la moins amusante à peindre.

J’ai terminé la peinture de Wanda le dimanche 17 décembre, et à cette occasion j’ai tournée une vidéo de récap de la semaine passée. Voici donc 4 survivants de peints.

La dernière ligne droite peut commencer : 2 survivant et … l’abomination !

Ned

Je démarre donc la semaine 5 avec Ned, l’avant-dernier survivant (il me reste donc juste Doug juste après). Ned est truffé de détails ! Ah, il m’a pris du temps le bougre ! Je le peint en deux sessions : démarrage le lundi soir, finition et photo (ci-dessous le mardi soir). J’attaque Doug jeudi soir, et heureusement, mes vacances commencent justement jeudi soir, je pourrais donc finir l’abomination tranquilement vendredi, c’était moins une !

Doug m’a demandandé pas mal d’attention surtout pour tous les détails, c’est assez long car il y a beaucoup de couleurs différentes. Son visage nécessite aussi pas mal de travail car il a une barbe et des lunettes, et pour que ça rende un minimum, il faut être précis.

Doug

Le dernier survivant est terminé, il s’agit de Doug, inspiré par Michael Douglas. Figurine un peu terne, pas forcément la plus marrante à peindre. Les lunettes notamment représentent un sacré défi pour bien rendre car elles sont trop grosses… J’aime bien les nuances de couleurs obtenues sur le visage cela dit.

Doug

Bon, trêve de blabla, il faut que je m’attaque à l’abomination maintenant !

Peinture de l’abomination

Je me suis régalé sur l’abo. Je pense que c’est la première fois que je réussi à traiter la peau d’un monstre avec autant de nuances réalistes. J’en suis très content, et je regrette presque de ne pas garder la figurine… Heuresuement qu’elle ne va pas très loin et qu’elle reste dans la famille !

#Zombicide abomination

A post shared by Dice Roller (@colorfulminis) on

Techniques utilisées

J’avais en tête une technique que j’étais assez impatient de mettre en oeuvre : pour obtenir une peau riche en nuances, je voulais partir d’une base de Rakkarth Flesh et filtrer de nombreuses fois par l’application de glacis pour ajouter de la couleur : en vert sur le torse et les épaules, en mauve sur les bras et pied, en violet sur le visage, etc.

Pour traiter la peau j’ai suivi ces étapes :

  1. Sous-couche pré-ombrage (Chaos Black, Necrotic Flesh, Corax White)
  2. Lavis de Rakkart Flesh (en gardant une texture suffisamment diluée pour être transparente.
  3. Coloration en Atonian Camoshade sur la figurine à l’exception de la tête, des mains et des pieds
  4. Coloration des pieds en Reikland Fleshshade des mains, pieds et de la têtes
  5. Approfondissement des ombres au pinceau avec les même shade
  6. Second filtre sur les mains, pieds et la tête en Carroburg Crimson
  7. Glacis de Druci Violet sur le menton, de Red Tone dans les orbite et la bouche
  8. Eclaircis de Rakarth flesh dilué sur l’ensemble des reliefs (muscles, crâne etc).
  9. Ombres finale dans les creux les plus profonds (aisselles, torse, dos) en Guiliman Blue.

L’idée est donc essentiellement de travailler la couleur de la peau par transparence. C’est un régal de travailler ainsi et je trouve le résultat très convaincant.

Voici une galerie de photo qui vous montre justement la progression.

Le dernier épisode de la série de vidéo consacrées à la mission récapitule les étapes importantes que j’ai suivies.

Mission réussie !

Les 71 figurines du jeu, au complet.
(Visited 197 times, 1 visits today)
À propos de DiceRoller 233 Articles
Passionné de jeux de figurines depuis... trop longtemps ! Initié par HeroQuest, Space Crusade et les livres dont vous êtes le héros, je suis dans mon élément avec des pinceaux dans les mains, ou des dés ! Fondateur du blog ColorfulMinis et hôte de la chaîne YouTube DiceRoller TV. Le jeu qui me défini : Space Hulk.

Un commentaire sur Mission Zombicide ou comment peindre 71 figurines en 35 jours

Laisser un commentaire

UNBLOCKED THANKS MESSAGE

Bloquer les publicités ici, c'est pas cool

La publicité sert à payer le serveur qui héberge ce site et à financer le matériel pour filmer les vidéos DiceRoller TV.

En bloquant les publicités vous freinez cette mécanique et ne m'aidez pas à continuer.

Si vous êtes Tipeur, connectez-vous et ce message disparaitra

La meilleure manière de contribuer au développement de ce contenu, c'est de rejoindre mes tipeurs, et pour 1 euro par mois, vous serez abonnés et n'aurez aucune publicité sur l'entièreté du site, parmi d'autres privilèges.

Sinon, désactivez votre bloqueur de publicités pour Colorfulminis.com.

Pour continuer à lire les articles de ce site, il vous suffit de désactiver votre bloqueur de publicité pour colorfulminis.com.

%d blogueurs aiment cette page :