Necromunda revient

Le site Warhammer Community a annoncé il y a quelques jours le retour prochain de Necromunda.

Voici ce qu’on peut y lire.

Si vous êtes nouveau dans le hobby, vous n’êtes peut-être pas familiers avec Necromunda – ou il se peut que vous en ayez entendu parler par d’autres joueurs. Necromunda plonge dans le sous-monde de l’Imperium, permettant aux joueurs de contrôler leur propre gang – un groupe de criminels endurcis améliorés par une cybernétique illégale, des modifications génétiques et des armes de récupération.

Dans Warhammer 40,000 vous êtes à la tête d’une armée, mais avec Necromunda l’échelle est bien plus réduite. L’action est tout aussi intense – chaque membre du gang compte.

Entre des batailles d’escarmouches intenses, votre gang évoluera du niveau d’un petit groupe de combattants téméraires à un syndicat de vétérans craint et respecté. Pour en arriver là, il vous faudra cependant vous battre contre vos adversaires, chacun jouant un gang de leur choix.

Le Sousmonde est un vaste endroit, et les gangs qui le peuplent sont aussi divers que les races extra-terrestres qui peuplent les galaxies du 41e millénaire.

Nous lançons Necromunda avec deux gangs classiques.

Les Gangs de la Maison Escher sont rapide, mortels et cruels. Bien qu’elles soient peu protégées par leurs armures légères, ces combattantes sont redoutables en combats rapprochés ; à distance, elles sont connues pour leur utilisation d’armes à plasma destructrices d’armures.

Les membres des gangs de la Maison Goliath sont des incarnations vivantes de la force brute. Chacun de ces membres est un monstre de muscles, armé et protégé d’équipement de récupération industriel.

Le mot de Dice

Ah, Necromunda. Un jeu très original à l’époque de sa sortie. Il introduisait deux concepts très novateurs : 1) les combats d’escarmouches (moins d’une dizaine de figurines était suffisant pour jouer). 2) la troisième dimension (la verticalité) était partie intégrante du jeu. Tout était fait pour inciter les joueurs à réfléchir en 3D, et c’était un régal : vous avanciez une figurine au sol, mais voilà que le sniper au 3e étage de la tour Est vous renvoyait au cercueil !

Necromunda présentait également un intérêt assez plaisant au niveau du fluff : c’était le seul jeu de la gamme 40k qui permettait d’explorer un peu ce qu’il advenait des humains dans l’Imperium, loin des armées de Space Marines.

Un système d’expérience permettait également de faire progresser le gangs entre les parties, ce qui donnait une immersion très grande au jeu. Bref, Necromunda était un excellent objet ludique.

Le jeu revient donc après plus de 10 ans d’absence, qu’en sera-t-il ? Je vois deux options : soit la réédition se veut minime et nous propose le même jeu avec des nouvelles figurines (Space Hulk), soit le jeu sera réécrit (Warhammer Quest).

J’éspère sincèrement que ça sera la première option, car ce qu’on a vu récemment lorsque Games Workshop se lance dans la réécriture de jeu ne donne vraiment pas envie (qui a encore envie aujourd’hui de faire une partie de Silver Tower ?).

Si la réédition reste fidèle au jeu d’origine, il y a fort à parier que les fans de la premières heure seront nombreux à se procurer cette version.

(Vu 83 fois, dont 1 aujourd'hui)
À propos de DiceRoller 219 Articles
Passionné de jeux de figurines depuis... trop longtemps ! Initié par HeroQuest, Space Crusade et les livres dont vous êtes le héros, je suis dans mon élément avec des pinceaux dans les mains, ou des dés ! Fondateur du blog ColorfulMinis et hôte de la chaîne YouTube DiceRoller TV. Le jeu qui me défini : Space Hulk.

Un commentaire sur Necromunda revient

Laisser un commentaire