J’ai écrit un mode solo pour Dungeon Saga qui vous permet de jouer au jeu seul ou en coopératif, avec une mécanique rapide, tout en vous proposant un défi élevé. 

Dungeon Saga est un Dungeon Crawler édité par Mantic qui dispose d’une extension – le Compagnon de l’aventurier – pour y jouer seul ou en coopératif.

Grand amateur de Dungeon Crawlers et de jeux solo, je me suis donc jeté dessus. Seulement voilà : le mode solo est assez pénible à dérouler (nombreuses références au livre des règles nécessaires) et surtout, il ne présente pas un défi intéressant. En effet, dans le mode solo officiel, les ennemis vont régulièrement agir de manière incohérente, comme par exemple partir dans la direction opposée des héros les plus proches, parce qu’un héros plus “menaçant” est présent plus loin…

Comme le jeu a à mes yeux un excellent potentiel, et que la campagne proposée est très riche du point de vue du gameplay, je me suis lancé dans l’écriture d’un mode solo amélioré.

Objectifs

Comme toujours quand on vise un système de jeu automatique, il y a des points à bien garder en tête :

  • la mécanique ne doit pas être lourde : sinon le joueur sera constamment en train de résoudre des jets de dés qui ne sont pas liés à son propre jeu, mais au déroulement du “décor”. C’est pénible, ça casse le rythme, et mine de rien, ça fatigue l’esprit inutilement. Il faudra donc avoir une mécanique la plus fluide possible.
  • le comportement des ennemis devra être aussi cohérent que possible. L’objectif est de proposer un jeu aussi difficile que possible, puisqu’on remplace un joueur humain (le Maître du Donjon) par une mécanique automatique.
  • enfin, il faudra laisser une petite place au hasard, pour ménager les effets de surprise. Si le joueur peut prédire tout ce qui va se passer, le fun en prend un grand coup, il faut laisser le Dieu du dé s’exprimer un peu !

Forme

La forme n’est pas à négliger non plus. Dans mes premiers essais, j’avais un petit livret de 5 pages. Je me suis aperçu que cela nuisait grandement au plaisir de jeu, puisque quasiment à chaque tour, il me fallait tourner les pages, chercher la section adaptée au moment, ou encore, m’assurer que je n’oubliais rien. La aussi, le plaisir de jeu diminue grandement si on passe plus de temps à feuilleter qu’à … jouer !

Je suis donc parti sur un défi simple : faire tenir toute la mécanique sur une seule page A4. En m’inspirant du quatrième de couverture du livre de règles officielles, j’ai utilisé une mise en page sur 3 colonnes, et une police d’écriture petite.

Playtest

Enfin, impossible de proposer un mode solo digne de ce nom sans le tester. Et le modifier, et le tester encore, et le modifier à nouveau, et recommencer. Encore et encore, jusqu’à ce que les parties jouées vous procurent un réel plaisir de jeu, jusqu’à ce qu’on oublie presque la mécanique solo.

Je pense en être arrivé là. J’ai joué les quatre premiers scénarios de la campagne, et j’ai donc pu tester ce mode dans des configurations de jeu très variées :

  • avec Elshara la Banshee, qui n’attaque pas mais peut invoquer des spectres ; ce qui m’a permis d’élaborer des règles simples pour l’apparition de figurines à la discretion du Maître du Donjon.
  • avec le Troll Zombie et la myriade de figurines qui l’entourent, ce qui a permi de tester la fluidité de la mécanique sur des cartes surpeuplée de figurines.
  • avec le sécnario “A droite ou a gauche” qui permet de s’assurer que la mécanique tient la route sur un scénario très technique.

Dungeon Saga Variante Solo

A ce stade, je pense que ce mode est prêt pour être diffusé. Je le considère “beta” car il me semble très fluide et permet de jouer des parties intéressantes.

Cependant, je ne peux pas me rendre compte de sa réelle valeur sans “tests en aveugle”, c’est pourquoi je suis très intéressé par des retours d’autres joueurs. Il y a sûrement des imprécisions, ou peut-être des oublis qui mériteraient clarification.

Si vous êtes intéressés, le fichier est disponible ici et pour m’envoyer vos retours, c’est là.

Bon jeu !