L’auteur de Game of Thrones, qu’on ne présente plus, se confie longuement sur son blog et explique avec une déception profonde qu’il n’a pas tenu ses délais, et que le dernier tome de la saga n’est pas prêt pour être publié.

Voici quelques extraits traduits, pour vous donner un aperçu de sa déception, et surtout de l’immense pression qu’il subit avec l’attente de HBO et des producteurs de la série… Car la prochaine saison est prévue pour avril prochain, et les deux lignes narratives sont désormais au même point…

Croyez-moi, je ne tire aucun plaisir à écrire ces mots. Vous êtes déçus, et vous n’êtes pas les seuls. Mes éditeurs sont déçus, HBO est déçu, mes agents le sont, mes éditeurs étrangers également ainsi que mes traducteurs… Mais personne ne pourrait être plus déçu que moi-même. Depuis des mois je ne voulais rien de plus que d’être capable de dire : “J’ai terminé et livré ‘The Winds of Winter’ avant le dernier jour de 2015.”

Mais le livre n’est pas terminé.

Difficile de réaliser la pression que George R. R. Marin doit subir, on ne peut qu’essayer d’imaginer la lourdeur de la tâche qui lui incombe, avec l’arrivée de la série et l’attente d’une population de fans décuplée.

Je suppose que j’aurais pu simplement vous dire : “Désolé les gars, ça sera fini quand ça sera fini, je l’écris encore.” et en rester là. Ce qui est ce que je faisais depuis… toujours. Mais avec la saison 6 de Game of Thrones qui approche, et tant de demandes d’informations qui pleuvent de tous côtés, je suis contraint de changer mes façons de faire, et d’en dire un peu plus.

Ne lui posez pas la question !

Ne lui posez pas la question !

L’auteur essaie ensuite d’expliquer pourquoi il est en retard, et nous parle avec beaucoup de détails d’une année 2015 très chargée pour lui (on peut le comprendre) et comment il s’est retrouvé à ne pas pouvoir écrire aussi rapidement qu’il aurait du.

Il nous parle quand même de 12 chapitres écrits, ce qui représente plusieurs centaines de pages de prêtes. Ce n’est pas rien, mais malheureusement, ce n’est pas complet.

L’auteur répond ensuite à la question fatidique que des centaines de fans lui ont posé : “Est-ce que la saison 6 de GoT va spoiler des événements à paraître dans le prochain livre ?”.

Oui. La réponse est claire, et Martin coupe court aux jérémiades des fans de la première heure à l’annonce de cette nouvelle en ces terrmes :

Ecoutez, je n’ai jamais pensé que la série pourrait un jour rattraper les livres, mais ça s’est produit. La série à progressé plus vite que je ne l’avais anticipé et j’ai ralenti dans mon écriture. Il y avait d’autres facteurs également, mais c’est la raison principale. A ce stade, il est inévitable que la saison six de Game of Thrones ne révèle certains événements qui ne sont pas encore apparu dans les livres. Pendant des années mes lecteurs ont été en avance sur les spectateurs de la série, cette année ça sera l’inverse. Comment allez-vous gérer ça ? C’est à vous de voir…

Il faut quand même préciser que plus la série a avancé, plus les écarts avec les romans se sont accentués, et j’ai fini pour ma part par considérer que la série et les romans sont deux histoires parallèles, subtilement altérée, du même sujet.

Certains personnages meurent ici, mais pas là, d’autres se rencontrent dans une version et pas dans l’autre, etc.

Ma préférence restera pour les livres, tellement plus riches en immersion, mais le plaisir de regarder les épisodes sera quand même présent, sans aucun doute !

En bref, bon courage à Georges R. R. Martin, et qu’il prenne son temps pour finir ce livre avec la même qualité que les autres !

Car finalement c’est bien cela qui importe : que le livre sorte un ou deux mois en avance, au détriment du texte serait une grave erreur, et ça George R. R. Martin le sait mieux que personne, et c’est tant mieux !