Harakiri : Blades of Honor est un jeu coopératif lancé il y a peu sur la plateforme Kickstarter, et la campagne suscite beaucoup d’intérêt. Le financement annoncé a en effet été atteint dès l’ouverture (100K€ de visés). Au moment où j’écris ces lignes, la page affiche plus de 650K€ de collectés.

Harakiri est un jeu de campagnes scénarisées qui se joue en coop et dans lequel les joueurs pénètrent dans un monde fantastique instable sous l’influence du « Shogun Noir », le tout situé dans un Japon de l’époque féodale.

Le jeu en deux mots

On note que la mécanique se découpera en deux modes :

  1. Exploration : les joueurs évoluent sur une carte et explorent le monde connu pour y révéler des lieux uniques (cartes).
  2. Combat : un mode proche d’un Dungeon Crawler qui se joue sur des tuiles où les combats rapprochés sont joués.

On peut y jouer de 1 à 4 et le matériel est pléthorique (ce qui, pour ma part, est un mauvais point : j’ai de plus en plus de mal avec les jeux gourmands en setup et en place…).

Descriptif du jeu Harakiri : Blades of Honor
Descriptif du jeu (source: Kickstarter)

La campagne Kickstarter

A noter que cette campagne est le tout premier projet lancé par la société espagnole qui est derrière : Synergic Games, qui n’a d’ailleurs pas de site officiel mais juste une page Facebook.

Cela devrait peut-être inviter à la prudence (comment ça, j’ai été échaudé par mon pledge OrcQuest Warpath?), mais visiblement, beaucoup de gens leur donnent leur chance (plus de 4000 backers à ce jour), et quelque part, tant mieux. Je leur souhaite de réussir ce projet.

Un jeu trop ambitieux ?

Cela étant dit, le jeu en lui-même a l’air bien travaillé, et par certains côtés original. Mais à mon sens, il est peut-être top riche justement, du moins, par rapport à ce que j’aime comme compromis entre plaisir de jeu et encombrement mental et matériel. Car ne l’oublions pas : sur les jeux de plateau et de figurines, l’ordinateur, c’est notre cerveau ! C’est nous qui faisons “tourner la machine”, et plus la mécanique est riche et complexe, plus, d’une certaine manière, elle entrave le plaisir ludique.

Pour toutes ces raisons, donc, je ne backerai donc pas ce projet, mais ce n’est que mon avis. Et vous, êtes-vous tenté ?