Pour réaliser les portes du set WarCry Catacombes (plus disponible), j’avais plusieurs contraintes en tête :

  • Une approche assez rapide, pour ne passer cent sept ans sur ces éléments de décors
  • Un résultat bien contrasté pour bien voir les portes une fois sur le plateau
  • Une cohésion de couleurs et pas d’aspect trop clinquant comme sur l’artwork original
  • Une déclinaison du schéma de couleur en deux teintes majeures, pour avoir 5 portes d’une couleur dominante, et les 5 autres d’une autre couleur.

Pour ce dernier point, je me suis dit que ça apporterait un peu de variété à l’ensemble et pourrait être très sympa de peindre chacun des leviers (qui ouvrent les portes fermées) avec l’une de ces deux couleurs dominantes. Ainsi, on pourrait imaginer une bataille avec une règle spéciale du type : le levier rouge ouvre la herse rouge, le bleu la herse bleue. Mais ça, c’est du bonus, l’idée principale est surtout d’avoir à la fois variété et cohésion d’ensemble.

Après quelques recherches, j’ai décidé de mixer deux tutos pour arriver à mes fins, et d’improviser un peu pour personnaliser le tout. Voici comment j’ai procédé pour peindre cinq des dix portes en bleu spectral.

Préparatifs et sous-couche

Avant de passer aux pinceaux, je me suis amusé à entailler avec ma pince coupante des angles au hasard sur mes portes, pour les abîmer un peu et leur donner un aspect unique. C’est amusant, très facile et permettra de bien s’amuser sur les brossages.

Ensuite je pars sur une sous-couche de Mechanicus Standard Grey, désormais ma bombe de prédilection pour presque toutes les situations.

D’une part elle marche aussi bien que le Chaos Black (ne granule pas, ou presque jamais, meme avec un temps capricieux), et d’autre part, ça sera la base idéale pour les parties pierre (voir l’étape 3 plus bas).

En bonus, comme ce gris est bien plus clair qu’un noir mat, on gagne en rapidité pour couvrir avec les couleurs et on peut directement appliquer un lavis de Contrast pour colorer.

Étape 1 : Crânes et décorations effet spectral

Le vrai travail commence maintenant. Ces éléments sont les plus importants car ils vont être les plus saturés et les plus lumineux. Ce sera notre point focal. On commence par cette étape car ce sont des parties enfoncées et les brossages à sec vont légèrement déborder.

Pour cette partie, je m’inspire fortement de l’excellente chaîne Tabletop Skirmish Game et de sa vidéo How to Paint Catacombs Dungeon Doors.

YouTube player

J’aime beaucoup le rendu qu’il obtient avec ce bleu électrique et la cohésion d’ensemble, c’est exactement ce que je recherchais et bien plus dark que ce que nous propose l’artwork original (ces crânes rouge et blanc immaculé, sincèrement, je n’aime pas du tout).

Je me base donc sur sa méthode pour mes 5 portes “bleues”. Et je vais adapter l’approche pour les 5 suivantes, en rouge.

J’ai cependant modifié un peu sa recette, que je vous partage ci-dessous.

Portes bleues

  1. Base – On part avec un mélange de Caliban Green + Stegadon Scale Green (1 pour 1), avec une pointe de blanc pur pour éclaircir. A noter qu’il part d’une base de Chaos Black, dans mon cas, le rendu sera donc plus clair (Mechanicus Standard Grey).
  2. Lumières – On ajoute un peu de blanc pur au mélange, et on fait un brossage à sec léger sur l’ensemble des parties. On recommence en augmentant la proportion de blanc autant que nécessaire. Il faut obtenir une belle lumière, car ce contraste sera primordial pour l’effet final avec le lavis en dernière étape.
  3. Accentuation des ombres – On prépare deux mélanges pour nos lavis : Nuln Oil + Medium, et Coelian Blue + Medium. Ce dernier correspond parfaitement à la teinte de base qu’on a appliqué en étape 1 et apportera des ombres très douces. Le Nuln Oil est à privilégier pour les ombres les plus profondes (les orbites du crâne, l’étoile du Chaos, etc).
  4. Lumières finales – Nouveau brossage à sec pour remonter les lumières (on passe en douceur sur les reliefs les plus saillants). cette étape n’est pas nécessaire si vous avez été très doux en étape 3. Je conseille néanmoins d’apporter un léger brossage très clair sur les reliefs, pour vous assurer un bon contraste. Il faut se dire que le lavis final marchera d’autant mieux que votre contraste est élevé (présence de teintes très sombres et très claires).
  5. Saturation – Lavis de Contrast Aethermatic Blue + Contrast Medium (1 pour 1). Je préfère toujours appliquer les lavis de contrast dillué, quitte à passer une seconde couche ensuite si je juge l’effet trop juste. C’est ce que j’ai fait ici, la seconde couche apportant une belle saturation finale.

Etape 2 : Socles, et partie en pierre

  • Nous partons donc d’une sous-couche de Mechanicus Standard Grey qui sera parfaite pour obtenir rapidement une couleur ocre proche du plateau de jeu (avec l’étape suivante).
  • Couche bien uniforme de Snakebite Leather Contrast sur l’ensemble des parties à traiter.
  • Brossage à sec d’un mélange de Rhinox Hide et de Karak Stone une fois le contrast sec.
  • Brossage à sec de Karak Stone, plus léger.
  • Brossage à sec de Screaming Skull, encore plus léger.
  • Lavis de Soft Tone (Army Painter), ou d’un mélange de Medium et d’Agrax Earthshade. Cela permettra d’adoucir les brossages précédents et de gommer l’aspect plâtreux de la couleur beige.

Etape 3 : parties métalliques

Ici, rien de bien original : je vais appliquer ma recette habituelle pour les parties métalliques.

  • Base de Black Metal (Scale 75)– ou tout autre peinture métallique sombre.
  • Lavis de Nuln Oil (ou Dark Tone chez Army Painter)
  • Brossage de Trash Metal (Scale 75), ou tout autre peinture métallique standard. Attention à être bien précis lors de cette étape : il ne faut pas venir salir les étapes traitées précédemment. L’idéal étant de faire des brossages avec un pinceau assez fin, tout en douceur et avec une peinture à peine sèche, et exerçant une pression très faible, par exemple en tenant le pinceau avec uniquement deux doigts.
  • Quelques touches de lavis de Contrast Gryph-Hound Orange apporteront un effet rouille simple et efficace.
  • Je remonte enfin les lumières avec ma botte secrète pour du métal qui pète : le Prince August Argent Métallique de la gamme Air. Cette peinture pour aérographe est plus concentrée en pigments que les peintures habituelle et utilisée par petites touches, elle apporte un contraste très puissant. Attention, il ne faut s’en servir qu’à la toute fin sur les arrêtes extrême, les battle damages (très fin) et les rivets.

Etape 5 : Détails

J’ai ensuite travaillé les détails comme le bois d’une des portes (un simple lavis de Contrast Wyldwood) et les bordures, que j’ai réalisé en dégradé de Stegadon Scale Green au noir (Contrast Black Templar) par lavis successifs. J’ai ensuite relevé les lumières et fait quelques battle damages sur ces parties avec du Adriatic Blue (Scale Color), un turquoise assez proche du Ahriman Blue de Games Workshop, mais plus dilué.

Rendu final

Voilà, vous savez maintenant l’essentiel des étapes que j’ai suivies pour ces portes. Voici quelques photos du rendu final.