Warning: file_get_contents(https://taverne.colorfulminis.com/t/4825.json): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 404 Not Found in /var/www/html/wp-content/themes/envo-magazine-dark/content-single.php on line 20

Soyons clairs : je n’aime pas du tout l’expression “Montagne de la honte”, ou “pile of shame” en anglais, pour désigner l’accumulation de figurines non-peintes qui pèsent nos consciences en permanence.

Non, je n’aime pas cette expression.

Mais elle a le mérite de souligner une réalité. Nous sommes toutes et tous confronté(e)s au même phénomène : très vite, nous nous retrouvons avec beaucoup trop de projets en attente, et cela pèse sur notre conscience sous la forme d’une charge mentale. L’idée qu’on est « en retard » en permanence.

Sans un minimum d’organisation, ce sentiment peut vite empirer en une petite déprime, ou tout du moins, un ras-le-bol. Et parfois, cela abouti à un brun-out du peintre. On lache les pinceaux (voire les jeux) et on oublie ce lot de figurines non peintes au fond d’un tiroir ou au dessus d’une étagère poussiéreuse pour quelques mois…

La montagne de potentiel

Je vous propose cette terminologie plus positive. Ce n’est pas une honte d’avoir accumulé des figurines et des projets, c’est votre futur plaisir de hobby, tout ce plastique en grappe ! Appelons-cela, notre potentiel.

Ça change la perspective non ?

Bien nommer les choses contribue à bien les gérer. Il s’agit de potentiel. Il faut donc l’organiser pour le transformer en création (nos figurines peintes). Et ce potentiel ne devrait pas croitre à l’infini non plus, sous peine de devenir trop important et démotivant.

Concrètement, comment faire ? Y a-t-il une voie pour concilier acquisition de nouvelles figurines, pratique du hobby, peinture, jeu, et motivation sur le long terme ?

Oui, et je vais vous dire comment. C’est très simple, gratuit et tout ce que ça implique est un peu d’organisation. Et en bonus, vous allez trouver ça très amusant.

Kanban

Bifurquons un instant vers ce qu’on appelle l’Agilité. Au risque de simplifier un peu, disons qu’il s’agit de méthodes d’organisation du travail en entreprise. Je ne rentrerai pas dans le détail ici, ce n’est pas le lieu, mais je vous dirai simplement que Kanban est une des méthodes d’organisation du travail qui se prête à merveille à notre cas.

Nous avons donc une pile de figurines non peintes et nous voulons progressivement la transformer en figurines montées, peintes et soclées, prêtes à jouer. Le tout, sans se retrouver surmené et sans perdre le fil face à tous les sujets “ouverts en même temps”.

Kanban repose sur un principe très simple : vous organisez vos tâches (pour nous, une tâche est une figurine à peindre) en listes, chacune représentant un état d’avancement. L’ensemble de vos listes est appelé un tableau.

On commence par la gauche, avec la liste qu’on appelera “L’étagère” : ici, vous créerez une tâche par figurine à peindre. Plus on ira vers la droite, plus on se rapprochera de la fin du travail pour une tâche concernée.

Chaque liste viendra matérialiser une étape importante dans l’avancement du projet : Assemblage, sous-couche, peinture, photo. Et donc, vous avez compris, chaque fois qu’une étape est terminée pour une figurine, vous la déplacez dans la liste située à sa droite.

Mon tableau “Hobby”, ou Kanban appliqué à la gestion de ma montagne de figurines à peindre

Là où ça devient intéressant, c’est qu’on peut définir des limites par liste, ainsi, je peux décider que je n’ai pas le droit de peindre plus de 4 figurines en même temps, car j’ai remarqué qu’au delà, je perd en concentration, et en motivation.

Voilà pour la théorie. Maintenant, comment mettre cela en pratique facilement, gratuitement, et avec un outil moderne compatible ordinateur et smartphone ?

Trello

Trello est la réponse. Vous pouvez vous créer un compte gratuitement, et en installant un petit plugin (list-limits) vous pourrez définir des limites par liste.

Là où ça devient ultime pour notre cas, c’est qu’il est possible de mettre une photo de couverture pour chaque tâche, et donc, de littéralement voir vos figurines progresser dans votre tableau Kanban.

L’ergonomie est moderne et épurée, vous glissez les figurines d’un état à l’autre et pourez tout faire avec votre smartphone en deux temps trois mouvements.

C’est simple, ça a révolutionné ma pratique du hobby, et quand je regarde ma Montagne de Potentiel désormais, j’ai un sourire de satisfaction aux lèvres, et plus aucune once de pression !

Pour une encore meilleure organisation de votre espace mental, je vous conseille de ranger votre montagne de potentiel dans un lieu clair, et de matérialiser ainsi votre liste “Sur l’étagère”.

Ma montagne de potentiel, au moment de l’écriture de cet article. Chaque figurine (ou groupe de figurines) est représenté sous forme de carte dans Trello, dans la liste « Sur l’étagère ».