Peindre les figurines du jeu de plateau  Conan

Peinture

Lorsque l’on ouvre la boîte du jeu Conan édité par Monolith, une impression s’impose : on est submergé par la quantité de figurines présentes.

Ce qui était mis en avant lors de la campagne Kickstarter devient ici un véritable challenge : comment peindre tout ça ? Je dois dire que ma première réaction a été de baisser les bras : devant près de 200 figurines j’ai décidé de ne peindre que les héros que j’allais jouer.

Ma première réaction quand j’ai vu toutes ces figurines…

Mais c’était avant que je ne teste le jeu…

Disons le clairement : Conan est un excellent jeu. Certains craignent qu’il ne s’agisse que d’un jeu de combat, c’est une mauvaise impression. Ce jeu est très tactique et les scénarios sont riches et invitent avant tout à la réflexion.

Le premier scénario par exemple ne sera jamais remporté par les héros si ceux-ci perdent leur temps à tuer sans réfléchir, le temps est compté les objectifs sont multiples, chaque action compte.

Bref, je diverge, mais pas tant que ça car lorsque j’ai joué cette première partie, j’ai tellement apprécié le jeu que j’ai reconsidéré ma décision initiale : ce jeu est tellement immersif qu’il serait dommage de ne pas le peindre.

J’ai donc révisé  ma position et je vous propose ici quelques conseils pour à la fois jouer des scénarios de Conan entièrement peints sans pour autant passer 2 ans sur votre atelier. Comment est-ce possible ? Suivez le guide par Crom !

Sélectionnez votre scénario

Le gros avantage dans Conan c’est que les figurines utilisées pour un scénario sont prédéterminées. Le scénario indique quels héros prendre et surtout quelles sont les unités disponibles pour l’Overlord et en quelle quantité. C’est à dire que contrairement à un jeu comme Zombicide, seule une petite partie des figurines de la boîte sont utilisées, la grande majorité des autres resteront de côté.

les figurines du premier scénario du jeu : 25 pièces seulement
les figurines du premier scénario du jeu : 25 pièces seulement

Pour le peintre-joueur c’est une excellente nouvelle : on pourra donc se concentrer sur les figurines d’un scénario, les peindre entièrement puis jouer une partie.

Ainsi on se focalise sur une vingtaine de figurines à la fois et on a le plaisir de jouer quelques semaines plus tard seulement.

Pour ma part (et en guise d’exemple) je me suis simplement concentré sur le premier scénario, celui du village Picte. Les figurines sont :

  • Conan
  • Shevatas
  • Hadrathus (le mage)
  • Zogar Sag (le boss)
  • 5 hyènes
  • Le serpent géant
  • 12 chasseurs Pictes
  • 3 guerriers Pictes
  • Yselda (la princesse, optionnelle car jouable avec son jeton)

Nous avons donc 5 personnages, 1 monstre, 5 animaux et 15 guerriers.

26 figurines au total, on a vu pire ! Et encore, on ne parle pas ici de figurines extrêmement détaillées comme chez GW, et cela va nous permettre d’accélérer encore notre travail.

L’objectif est d’aller vite, sans pour autant négliger le résultat final. On va donc chercher à utiliser tous les techniques disponibles pour gagner du temps.

Sélection des figurines et nettoyage

Avant de commencer, je vous conseille une étape préliminaire : lisez le scénario entièrement, en plus de vous mettre dans l’ambiance, cela vous permettra d’isoler toutes les figurines susceptibles d’être utilisées.

Ensuite on procède au nettoyage rapide en plongeant les pièces dans un bain d’eau savonneuse (du liquide vaisselle sera parfait). Cela permet de s’assurer qu’il ne reste plus de résidu de produits utilisés lors du démoulage et aidera à la longévité de votre peinture.

J’utilise pour ma part une vieille brosse à dent pour bien frotter les figurines. On rince ensuite à l’eau froide et on laisse sécher quelques heures (les plus impatients pourront utiliser un sèche cheveux).

Bien évidement cette étape est réalisée d’une traite pour l’ensemble des figurines du scénario.

Choisir la sous couche appropriée

Une fois vous figurines sèches, vous êtes prêts pour la première étape à proprement parler : la sous-couche. Nous ne nous lançons pas dans un concours de peinture, l’objectif est ici d’aller vite, on oublie donc les bombes de blanc et de noir.

Pour des figurines avec beaucoup de peau visible (comme des pirates ou des Pictes) la bombe de Barbarian Flesh (11,99) d’Army Painter sera idéale. Pour des figurines de monstres, ou d’animaux, dont la teinte est essentiellement un pelage (ici les hyènes), on choisira du Skeleton Bone (11,99 toujours chez Army Painter) ou du Zandri Dust chez Games Workshop (15,50, plus sombre).

Ces deux bases vous permettront de peindre toutes vos figurines, mais si vous voulez accorder plus de temps et de détails à vos héros, je vous conseille une bombe de blanc. J’ai choisi pour ma part de peindre les héros avec plus d’attention que le reste, ce qui suit ne s’y applique donc pas. Cela étant dit, il est tout à fait possible de les traiter de la même manière, tout dépend encore une fois du temps que vous voulez y consacrer.

Concernant la technique de la sous-couche, je ne saurais trop vos recommander de bien faire attention à l’environnement (température, vent, etc) ainsi qu’à la distance avec laquelle vous appliquez la peinture. Restez entre 20 et 40 cm de la figurine, jamais en applique directe, toujours avec des angles en diagonale et par petites touches. Rien n’est pire qu’une sous-couche mal appliquée ! Allez-y en douceur avec parcimonie.

Je vous recommande la lecture de ce tutoriel avant de vous lancer, mal appliquée, une sous-couche peut vous ruiner une pièce en quelques secondes, ça serait dommage…

Aplats de couleurs

Une fois vos figurines sous-couchées avec la couleur dominante, il vous reste à apporter la couleur de base à chaque élément qui n’est pas sensé rester dans la couleur de base. Par exemple, une arme ou un pantalon sur un pirate ne devra pas rester couleur chair. Essayer d’être précis, cette étape est la plus longue du procédé mais déterminera la qualité finale du rendu.

Mes yennes ont ici reçues une sous-couche de Skeleton Bone puis ont été traités par lavis successifs (zandri dust, orange, marron, etc)
Mes hyènes ont ici reçues une sous-couche de Skeleton Bone puis ont été traités par lavis successifs (zandri dust, orange, marron, etc)

Si votre figurine est un animal, ou un monstre, vous pouvez aller encore plus vite : procédez uniquement par lavis, en diluant beaucoup vos couleurs. Par exemple la fourrure d’une hyène peut être teintée d’orange, directement sur une couleur Skeleton Bone. On pourra aussi assombrir les pates et la partie haute du corps avec un lavis de Zandri Dust, ou même noircir encore plus les pates avec du marron.

Procéder par lavis présente deux avantages : la couleur s’applique très rapidement, et en séchant, les fondus se font presque automatiquement avec la couleur précédente, par transparence.

Le Quick Shade et le vernis mat

Vous aurez noté que je n’ai pas mentionné d’étape de shade, ni d’éclaircissements, c’est normal ! Ces étapes vont être condensée en une seule, avec le pot de Quick Shade d’Army Painter. A ce stade votre figurine comporte toutes ses couleurs, plus rien ne manque à l’appel, tout est prêt mais ne semble pas terminé : les couleurs sont trop plates. Nous allons donner du relief à tout ça.

Secouez bien vigoureusement votre pot de Quick Shade puis ouvrez le délicatement avec un tournevis plat (par levier). Munissez-vous maintenant d’un vieux pinceau assez large (type Shade), d’un chiffon et d’un peu de White Spirit à portée (pour le nettoyage du pinceau en fin d’étape).

La première yenne terminée, un test plutôt concluant !
La première hyène terminée, un test plutôt concluant !

Vous allez maintenant appliquer la quick shade au pinceau sur l’entièreté de la figurine. N’hésitez pas à être très généreux, et à éponger ensuite les amas qui se créent dans les creux. Lorsque toute la figurine est traitée un aspect brillant apparaît. Il faut attendre au moins 12 heures pour que la quick shade sèche entièrement, une nuit fera l’affaire.

Le lendemain, il nous faut appliquer une couche de vernis mat (Anti Shine Mat Varnish chez Army Painter, 10,99) pour supprimer l’aspect brillant de la figurine. Lorsque le vernis est sec (une heure environ), votre figurine est prête. Il est tout à fait possible de venir rehausser les reliefs avec des éclaircissements finaux, mais rien ne vous y oblige, tout dépend du temps à consacrer. Pour mes hyènes par exemple, je me suis arrêté là.

En guise de conclusion

Cette approche me semble particulièrement bien adaptée sur la peinture d’un jeu comme Conan, où les figurines sont légion, bien sculptées mais pas nécessairement très détaillées. De plus, l’application de Quick Shade et de vernis mat protégera longtemps les couleurs de vos figurines et vous garanti une très bonne longévité de jeu et de manipulation.

C’est peut-être là l’essentiel de ce qu’on recherche : peindre rapidement pour pouvoir jouer en couleurs, mission accomplie !

La seule zone qui m'a demandé du travail au détail est le museau, cette figurine a été peinte en heure environ.
La seule zone qui m’a demandé du travail au détail est le museau, cette figurine a été peinte en heure environ.