Au fil de mes recherches d’inspiration pour la peinture des figurines de Silver Tower, je suis tombé sur des images des jeux de Fantasy Flight Games, notamment “Descent 2e Edition”. J’ai lu beaucoup de test et vu beaucoup de vidéo sur ce jeu et je n’ai pas mis longtemps à craquer.
Aprés un déballage et quelques round de tests, voilà ce que je pense…

Le Materiel

D’abord, la qualité du matériel est trés bonne, les tuiles du jeu sont vraiment belles. Je trouve qu’elles rivalisent facilement avec celles de Games Workshop. C’est d’ailleurs le cas avec tous les jeux de FFG, comme son frêre “Assaut sur l’Empire”, que j’ai acquis également.

Les tuiles de Descent

Les cartes sont également de bonne qualité, avec de belles illustration sur chacune d’elles (héros, monstres, mais aussi pour les equipements et trésors) et des traductions entierement en francais (ca change de GW).

Les cartes héros

Pour les figurines, c’est évidemment moins bon que du Citadel mais ca reste quand même trés convenable en table-top. C’est sûr qu’on en fera pas des figurines de concours (quoique, avec du talent…) mais ca fait le boulot sur le plateau.

Quelques figurines de la boite de base

Le Gameplay

C’est donc un jeu pour 2 à 5 joueurs dont 1 doit gérer les monstres. Ne partez pas en courant si vous voulez jouer en mode full-coop ou solo, il existe plusieurs solutions dont je parle plus bas.

La base est classique : succession de rounds avec tour des héros et tour des monstres. Chaque figurine peut exécuter 2 actions à chaque tour (mouvement, attaque, capacité spéciale, interaction,…). On peut effectuer 2 fois la même action (les monstres ne peuvent attaquer qu’une fois par tour). Ca reste au final assez logique et donc simple à assimiler. Par exemple, les trésors peuvent être ramassés à tout moment, en étant adjacent et en utilisant 1 action.

Le Setup d’une partie

Les attaques sont résolues en jettant des dés spéciaux, ce qui rend cette resolution encore plus simple qu’avec des dés classiques. L’attaquant jette les dés correspondants à son arme (entre 2 et 3) et le défenseur jette le dé de défense qui correspond à sa fiche. En jeu, ca se régle en 10 secondes.

Les dés de résolution des combats

Le côté narratif est également trés présent puisque la campagne débute par une dizaine de pages de fluff.

Le Mode Solo

Bien que le jeu soit prévu pour un minimum de 2 joueurs, il existe 2 solutions pour jouer en solo (ou en full coop).

Si l’on veut jouer la campagne fournie dans la boite de base par exemple, on peut utiliser le mode solo développé par Redjack et traduite par Gravaillon. Pour faire simple, on ajoute un paquet de cartes spécifiques que l’on pioche à chaque activation d’une figurine de monstre. La carte indique alors les actions que va faire la figurine.

Carte SDMA

Ca revient à peu de choses prés à la gestion automatique de Silver Tower. Je n’ai pas encore testé mais les vidéos que l’on peut voir sur le net semblent montrer que c’est efficace et fluide.

FFG propose depuis peu une application pour Descent. Elle est actuellement en Anglais mais la traduction est en cours chez Edge. Elle permet de jouer en full coop (et donc en solo). Autre avantage, c’est un vrai mode “découverte” sur des campagnes complétement inédites qu’elle enrichie en fonction des extensions que vous possédez. On pose la premiére salle et on découvre les suivantes quand on ouvre les portes. Ajoutez à cela une musique d’ambiance, les textes d’introduction en audio et vous avez une immersion au top. Je voulais tester juste un round pour voir et j’ai vraiment eu du mal à m’arrêter.

Road To Legend

Cette application (Road To Legend) est disponible sur iOs, Android et également sur Steam. Elle est gratuite et inclue 2 campagnes. D’autres campagnes sont disponibles à l’achat.

Conclusion

Je n’ai pas encore fait de partie complète car je veux jouer avec les figurines peintes mais les quelques tests que j’ai fait m’ont convaincu de la qualité de ce jeu. Et vous, connaissez vous ce jeu ? Comment le trouvez-vous ?