Je parle souvent de jeux assez “spécialistes” sur ce site, ou “hard-core”, mais je suis tombé récemment sur un jeu qui a retenu mon attention est qui semble idéal pour passer un bon moment avec des amis “non joueurs”.

Il s’agit d’un jeu conçu par un monstre de la scène ludique, le fameux Vlaada Chvátil qui, malgré un palmarès impressionnant à son actif, ne s’enferme dans aucun style.

On le connait surtout pour le très impressionnant monstre du jeu de plateau Mage Knight, mais voici que l’auteur nous offre un jeu accessible qui permettra d’animer une fin de soirée ludique avec vos convives.

Codenames, cover art du jeu

Codenames, cover art du jeu

Codenames mélange le principe du mot à deviner par association (Pyramide ou Time’s Up ne sont pas loin) avec le thème de l’espionage.

Deux équipes sont formées (la configuration idéale étant à 4, ou deux équipes s’affrontent) et vont tenter de retrouver leurs agents secrets le plus vite possible sans tomber sur l’assassin qui rode.

Le principe est malin et facile à appréhender, une grille de 5 par 5 est constituée avec les cartes “Nom de code” et fait office de plateau de jeu. D’un côté de la table, un joueur par équipe voit la répartition réelle des cartes, au moyen d’une grille tirée aléatoirement, symétrique à la disposition des cartes. Ces joueurs connaissent donc les identités réelles des cartes : agent pour l’équipe A ou B, individus neutres, et assassin.

Leur objectif est de faire deviner à leur partenaire, situé de l’autre côté de la table quelle carte retourner, et pour cela; il ne peuvent que prononcer un mot, qui par association doit évoquer le nom de code visible de la carte…

L’intérêt de ce jeu est que son principe est très facile d’accès, et évoquera certainement des références à vos invités d’un soir, même s’ils ne sont pas des joueurs invétérés.

Un jeu très intéressant donc pour cet aspect là, que je me suis empressé de prendre en pré-commande chez Philibert (la version française étant très bientôt disponible).

“En trois, Mary-Ange !”