Comme annoncé dans White Dwarf de septembre, Games Workshop vient de sortir un nouveau jeu de plateau, il s’agit de Gorechosen.

Aidez ColorfulMinis à se développer

Si vous aussi vous êtes un joueur passionné et avez la plume facile, vous pouvez probablement m’aider à faire de ce blog un site encore meilleur. Voici comment vous pouvez rejoindre ColorfulMinis

Ce jeu est intéressant à plus d’un titre :

  • pas très cher (45 euros)
  • parties rapides (moins d’une heure mise en place comprise)
  • jeu parfait entre amis, à l’apéro car multi joueur nativement (jusqu’à 4)
  • Seulement 4 figurines à peindre, donc pour une fois, une peinture de la boite possible en moins d’un mois ! (incroyable)
Vue du jeu en action (crédit Baddice.co.uk)

Vue du jeu en action (crédit Baddice.co.uk)

Mais ce qui est plus qu’intéressant dans ce jeu est sa mécanique. Elle semble assez intelligente et mêle habilement rapidité de jeu, fluidité et intérêt : il s’agit d’un jeu de figurines, avec des dés et donc du hasard, mais les actions des combattants seront essentiellement possibles via des cartes.

On peut donc imaginer des parties assez stratégiques, et une dimension plus riche qu’un simple, je lance les dés, je bouge, j’attaque.

Le blog The Bad Dice Podcast en a fait une rapide review, je vous met la vidéo juste ici (en anglais).

Et pour y voir plus clair, je vous propose une rapide traduction du gameplay expliqué sur son blog.

Le jeu est simple à mettre en place et débute avec deux decks de cartes pour déterminer l’ordre dans lequel les tours se dérouleront et ce qu’il sera possible de faire. Le plateau de jeu, une fiche de personnage pour suivre les capacités des combattants ansi qu’une “piste de colère” sont posés, cela ne prend que quelques secondes.

Lors de chaque round, on construit le deck d’initiative en donnant une carte à chaque joueur par point de colère de leur héros (NDT: oui, plus votre héros est touché, plus il est rageux, et donc plus il a d’initiative ! Brillant). Ensuite chaque joueur reçoit 5 cartes d’action.

La séquence se poursuit en retournant la première carte de chaque paquet d’initiative, pour voir qui commence le tour.

Un joueur débute son tour en choisissant une carte d’action de sa main et en exécutant une action de cette carte, en général un déplacement ou une attaque mais il y a également d’autres actions spéciales disponibles.

Une fois que ce joueur a résolu son action, la carte du dessus de son paquet d’initiative est retournée et le joueur suivant prend la main. Cela peut tout à fait être le même joueur déroulant une nouvelle action, ou un autre guerrier du plateau.

Entre le suivi de la Colère, votre position sur le plateau de jeu, la portée des armes et les cartes d’actions, il y a beaucoup d’éléments à contrôler. C’est très facile de se faire absorber par un combat en espérant tuer un adversaire pour finalement se retrouver sans suffisamment d’actions, d’initiative ou de colère pour y parvenir. Si vous vous retrouvez dans cette situation, alors vous pouvez vous faire tuer très rapidement.

Cover art du jeu (Games Workshop)

Cover art du jeu (Games Workshop)

Cet avant goût donne vraiment envie d’essayer ! On dirait que la tactique a toute sa place dans ce jeu. Le jeu propose même des variantes notamment avec un mode draft des paquet. Beaucoup de bonnes idées visiblement…

Bon, je m’étais promis de plus rien acheter tant que Silver Tower ne sera pas entièrement peint. Allez, je m’y tiens !

Vous avez testé Gorechosen ? Pourquoi ne pas nous donner votre avis dans les commentaires ?