Dans le White Dwarf de cette semaine Games Workshop nous propose un scénario pour ses deux derniers jeux de plateau : Execution Force et Betrayal at Calth.

Regardons de plus près de quoi il s’agit.

Execution Force

J’aime beaucoup ce jeu, j’ai d’ailleurs publié une partie complète (2h !) sur la chaîne afin de montrer en détail comment il se déroule.

https://www.youtube.com/watch?v=sCJadICECQk

Dans Execution Force on prend le contrôle de quatre assassins de l’empire envoyé en mission d’infiltration pour anéantir un sorcier du Chaos, nommé Drask, avant qu’il ne commette un terrible rituel d’invocation.

white-dwarf-99-execution-force-prince-demon-chaos

White Dwarf n°99 – Variante pour Execution Force

Le jeu ne fonctionne pas avec des scénarii et on déroule toutes les parties sur le même principe : les assassins s’infiltrent dans le sanctuaire et doivent d’abord localiser et activer le téléporteur. Une fois celui-ci actif, ils peuvent le prendre pour se rendre dans le Temple des Ombres, là où se situe Drask, afin de le tuer avant que son rituel ne soit accompli (le temps est limité).

White Dwarf nous propose cette semaine une variante : au moment où les assassins parviennent dans le Temple des Ombres, Drask a en effet été transformé par son rituel (déjà bien entamé) en démon du Chaos. On utilise donc non pas la figurine standard de Drask mais celle d’un Prince Démon du Chaos pour le représenter.

Les règles pour utiliser cette figurine à la place de Drask sont fournies dans le White Dwarf, sous forme de carte que l’on peut photocopier et imprimer.

Figurine du Prince Démon du Chaos, en cours d'assemblage.

Figurine du Prince Démon du Chaos, en cours d’assemblage.

Bien évidemment, sous cette forme de démon, Drask est bien plus difficile à affronter que dans le jeu standard : il est systématiquement en alerte et peut attaquer tous les assassins, où qu’ils soient (pas de ligne de vue bloquée).

Le hasard fait bien les choses, et mon frère m’avait offert pour mon anniversaire la figurine du Prince Démon du Chaos, dans le but de me donner quelque chose d’intéressant à peindre… Et bien voilà une nouvelle raison et motivation de m’y mettre !

Du coup j’ai commencé l’assemblage. Pressé de le peindre ! (je m’y met dès que j’ai terminé Gidéon de Space Hulk).

Betrayal at Calth

Dernier jeu de plateau publié par Games Workshop, Betrayal at Calth est situé dans l’époque Warhammer 30k, l’époque dite de l’Hérésie d’Horus, Primarque favori de l’Empereur qui s’est retourné contre son père, séduit par les promesses du Chaos (vous avez dit biblique ?).

White Dwarf n°99

White Dwarf n°99

Dans ce jeu d’affrontement entre deux joueurs, on utilise des scenarii pour cadrer les parties, le jeu en contient six. White Dwarf nous en propose un nouveau cette semaine avec une idée intéressante : des figurines de démons du Chaos sont utilisés comme élément neutres dans la partie.

Ils sont en effet contrôlés par l’un des deux joueurs à chaque tour, selon les décisions des dés ! Cela doit ajouter un piment assez fun à la partie, et donne là encore une bonne raison de peindre des figurines nouvelles.

Pourquoi pas, si jamais j’arrive à cours de peinture (est-ce seulement possible ?).

Un White Dwarf intéressant à acheter donc si vous possédez ces jeux.