One Deck Dungeon – Un petit donjon en solitaire ce soir ?

Si j’en crois le nombre de discussions sur le forum ColorfulMinis, nombreux sont les lecteurs à aimer les dungeons crawler : ces jeux qui nous permettent d’arpenter les couloirs sombres et humides des donjons en quête de monstres et de récompenses.

Les plus anciens d’entre nous se souviennent (émus) d’Heroquest, ou plus récemment de Descent, Dungeon Saga ou encore Castle Ravenloft. Chacun de ces jeux nous offre à la fois une promesse d’aventure et de jouer avec de superbes figurines.

Malheureusement, ces jeux sont rarement jouables en solo ou alors en utilisant des règles fan-made (merci DiceRoller pour ton mode solo de Dungeon Saga) et sont difficilement transportables (du fait de la taille imposante des boîtes et de la grande quantité de figurines qu’elles contiennent).

Les gens de chez Asmadi Games l’ont bien compris et proposent le jeu One Deck Dungeon (Nuts! Publishing en assure la VF). Je vous en parle car même si ce jeu ne comporte aucune figurine, il vous propose dans un format très réduit (mais plein à craquer de matos) et à un prix abordable (25€) d’arpenter les 3 étages d’un donjon à la rencontre de montres, de pièges, de boss mais surtout d’aventures équipes !

Une petite boite remplie de matériel

Le contenu de la petite boîte

One Deck Dungeon dispose d’un gameplay très original car la quasi totalité du jeu se déroule au travers de l’exploration d’un seul et unique deck de cartes. Cela peut sembler peu mais en fait cela suffit car le gameplay est très bien pensé.

En effet, en début de partie vous choisissez votre personnage (ou vos personnages si vous jouez à deux max) parmi 5 héroïnes. Chaque héroïne est en fait un archétype classique de l’Heroic fantasy (Paladin, Mage, Guerrière ou encore Ranger). Chaque héroïne est très différente et son choix est très important car il dictera votre façon de jouer.

Les 5 héroïnes

La carte de chaque Héroïne décrit ses capacités de base (combat, agilité, magie et santé) ainsi que sa capacité héroïque et sa première compétence. Par exemple la guerrière dispose évidement d’une capacité de combat plus importante que la mage et cette dernière une capacité en magie plus importante que toutes les autres héroïnes.

Fiches de personnage

La particularité est que chacune des capacités de base se traduit en dés. Par exemple la guerrière qui dispose de 4 en combat aura 4 dés jaunes. Son agilité est de deux, elle aura 2 dés roses et 1 dé bleu pour la magie. La capacité héroïque et la compétence sont des sorts ou des coups qui permettent de modifier les jets de dés. Ils permettent également parfois d’ajouter un dé noir qui remplace alors n’importe quel dé d’une autre couleur.

Les 30 dés de couleurs

Une fois l’héroïne choisit, il faut choisir le donjon que l’on souhaite explore et cela passe par le choix du boss (Dragon, Yéti, Hydre, Liche et Minotaure). Chaque carte de Boss comporte une face qui détail les caractéristiques de celui-ci et une autre face qui indique la particularité de la progression dans chaque étage du donjon.

Cartes de boss / donjon

L’héroïne et le donjon choisis, il est temps de commencer l’aventure. C’est là que le jeu porte bien son nom (One Deck Dungeon) car il faut se saisir du deck de cartes bien le mélanger et se lancer dans l’exploration.

Un tour de jeu se déroule en plusieurs séquences. Tout d’abord, le temps est symbolisé par l’action de défausse des cartes du deck. Par exemple, afin de marquer l’avancement du temps chaque tour commence par la défausse de 2 cartes. Cela peut sembler anodin mais plus le temps se déroule vite moins il est possible d’explorer le donjon et donc de faire des rencontres. Or, les rencontres permettent d’obtenir de nouvelles compétences, de nouveaux objets (dés de compétences de base) mais également de l’expérience afin de passer des niveaux (1 à 4). L’expérience est très importante car passer les niveaux permet de porter plus d’objets, de potions, de compétences, mais permet surtout de gagner des dés noirs qui pourront remplacer des dés de couleur.

En suite il faut piocher 4 cartes et les placer face cachée sur la table. Il faut alors choisir parmi les 4 cartes (portes) celle que l’on souhaite explorer.

Les quatre cartes (portes) à explorer

Deux choix s’offrent alors :

  • fuir, au risque de laisser la porte ouverte et de permettre à une prochaine rencontre de gagner en puissance (comme une nuée de gobelins qui sortent par toutes les portes ouvertes);
  • affronter la rencontre.

Il faut alors lancer l’ensemble des dés de compétences et essayer de battre l’ennemi ou le piège en couvrant chaque case avec les dés tirés. Les cases jaunes (combat) doivent être couvertes avec un dé jaune de combat d’une valeur au moins égale à la valeur indiquée sur la case et ainsi de suite pour toutes les cases. Il est possible alors d’utiliser les différentes compétences de l’héroïne afin de relancer des dés, d’associer des dés, de remplacer des mauvais tirs ou de lancer des dés noirs. Les choix sont multiples !

Bandit partiellement battu, j’ai juste manqué d’un peu d’agilité (j’ai tiré 2 au lieu de +3) pour esquiver un coup et j’ai pris 1 dégât (cœur)

Une fois la rencontre terminée si l’on a réussi à survivre on peut récupérer la carte afin soit de récupérer:

  • l’objet à gauche et ainsi avoir plus de dés de capacités de base;
  • la compétence située dans le parchemin en base de la carte;
  • l’expérience située en haut à droite de la carte (les petites flammes).

Après plusieurs rencontres les capacités du personnage ont évolué. L’héroïne est plus forte (si tout va bien !) et est prête à explorer les étages inférieurs du donjon.

Une paladin bien stuff !

Chaque étage est symbolisé par l’arrivée à la fin du deck de cartes et la découverte de la carte escaliers. A la fin du troisième niveau c’est au tour du boss. Je vous conseille d’arriver très bien préparé afin de réussir à le battre !!!

Le petit plus si on finit le donjon encore entier, c’est que le jeu propose un mode campagne qui permet de varier les défis et d’enchaîner les différents donjons en faisant progresser les capacités de l’héroïne. Même ce mode campagne est basique il a le mérite d’exister.

Fiche de campagne (carnet d’environ 20 fiches)

En conclusion, même si ce jeu est un mini mini Dungeon Crawler, je l’ai trouvé amusant et j’ai enchaîné 3 parties du même donjon sans m’en rendre compte. La rejouabilité est bonne car entre l’héroïne et le boss / donjon choisis chaque partie est vraiment différente. Ce qui est certain c’est que j’emmènerai ce jeu lors de mes prochaines vacances afin d’assouvir mes besoins ludiques loin de mes figurines ! Nuts Publishing propose par ailleurs une bande son adaptée au jeu à lire en streaming sur la page du jeu.

Pour finir, le jeu aura droit à une extension « One Deck Dungeon: Forest of Shadows », uniquement en anglais pour le moment, dont le Kickstarter s’est terminé en mai 2017 en ayant récolté plus de 269.000$.

 

 

(837 vues, dont 1 aujourd'hui)

3 commentaires sur One Deck Dungeon – Un petit donjon en solitaire ce soir ?

  1. Tu as raison Zag. Je ne l’ai pas mentionné mais la DATE des perso n’est pas top. Pour le reste des cartes je trouve que ça va.

Les commentaires sont fermés.

UNBLOCKED THANKS MESSAGE

Bloquer les publicités ici, c'est pas cool

La publicité sert à payer le serveur qui héberge ce site et à financer le matériel pour filmer les vidéos DiceRoller TV.

En bloquant les publicités vous freinez cette mécanique et ne m'aidez pas à continuer.

Si vous êtes Tipeur, connectez-vous et ce message disparaitra

La meilleure manière de contribuer au développement de ce contenu, c'est de rejoindre mes tipeurs, et pour 1 euro par mois, vous serez abonnés et n'aurez aucune publicité sur l'entièreté du site, parmi d'autres privilèges.

Sinon, désactivez votre bloqueur de publicités pour Colorfulminis.com.

Pour continuer à lire les articles de ce site, il vous suffit de désactiver votre bloqueur de publicité pour colorfulminis.com.

%d blogueurs aiment cette page :